Sermon du : 05.08.2016 prononcé par Sa Sainteté le Calife, Hadrat Mirza Masroor Ahmad

Préparatifs de la Jalsa Salana du Royaume-Uni

Par la grâce de Dieu, à partir du vendredi prochain débutera la Jalsa Salana du Royaume-Uni et des invités de différent pays sont déjà sur place. Qu’Allah offre la possibilité aux organisateurs de servir les invités des différents pays et ceux du Royaume-Uni. Par la grâce de Dieu, des vieux et des jeunes, des enfants et des femmes se sont présentés volontairement, des quatre coins du Royaume-Uni afin d’offrir leurs services aux invités. Les responsabilités augmentent avec le nombre croissant d’invités : et on a besoin de plus de bénévoles et par la grâce d’Allah sans aucune hésitation et avec beaucoup de joie les enfants, les jeunes, les femmes et les hommes offrent leurs services à la djama’at. La plupart des jeunes et des enfants volontaires se disent chanceux de servir les invités du Messie Promis (as).

La semaine dernière, du vendredi jusqu’à dimanche, se déroulait la Jalsa Salana des États-Unis. J’ai regardé une interview sur YouTube où un responsable de laKhuddam-ul-Ahmadiyya commentait sur les volontaires qui ont œuvré pour les préparatifs de la Jalsa Salana. On a demandé à un jeune de 19-20 ans, né et élevé au États-Unis s’il était rémunéré pour les services qu’il rendait. Il a répondu : « Je travaille bénévolement et ce que je gagne ici est bien plus important que se peut imaginer les gens du monde. »

Nous œuvrons pour mériter le plaisir de Dieu et cet esprit (de sacrifice) est présent chez tous les ahmadis du monde entier, qu’ils soient d’Afrique, d’Indonésie, des îles ou des pays occidentaux. La priorité des vacances scolaires des écoliers et des collégiens est le divertissement et l’amusement. La priorité de ceux qui prennent des congés de leur travail est de se reposer, de passer du temps en famille. Or, les priorités des ahmadis sont différentes. Si la Jalsa tombe durant les vacances ils se portent volontaires afin de servir les invités du Messie Promis (a.s.).

La Jalsa des autres pays développés est organisée dans de grandes salles où ils bénéficient de beaucoup de facilités. Or, la Jalsa du Royaume-Uni se tient sur un site où toutes les aménités sont installées temporairement. Le conseil communal nous fixe aussi un délai de 28 jours au cours duquel nous devons faire les préparatifs, organiser la Jalsa et retourner le terrain agricole à l’état où il était.

Nous avons donc besoin de beaucoup de volontaires pour une période de temps très limité et pour un travail colossal. Tenant en compte l’ampleur du travail, le temps attribué est très limité mais tout se fait grâce aux efforts incessants des volontaires. Certains préparatifs commencent même deux ou trois semaines avant ce délai de 28 jours, même si ce n’est pas sur le site. Certains des bénévoles sacrifient leur temps et leur argent pendant environ un mois voire deux : c’est une période assez longue pour quelqu’un qui offre ses services bénévolement.

Les volontaires de la Jalsa du Royaume-Uni connaissent très bien l’importance du sacrifice et du travail qui leur est confié. Certains se portent volontaires depuis des années mais il y a aussi de nouvelles recrues. Certaines tâches touchent directement les invités, d’aucuns travaillent durant les jours de la Jalsa, d’autres commenceront dans un jour ou deux. Une partie des invités est déjà ici comme je l’ai dit.

Comme le veut la tradition, je vais prodiguer quelques conseils concernant la Jalsa. Les bénévoles ont certes un très grand esprit de sacrifice, mais chacun à son propre tempérament. Certains sont impatients et d’autres, en raison de leur ignorance, peuvent blesser les sentiments des invités. Ce rappel permettra aux volontaires d’être plus vigilants et à accomplir leurs devoirs au mieux. Sinon, je n’ai aucun doute que ces volontaires travaillent avec un esprit sincère de sacrifice et avec beaucoup de passion. Faire le rappel est aussi un commandement divin : c’est pour cela que chaque année, je vous interpelle à ce sujet le vendredi précédant la Jalsa.

Le Saint Coran a cité l’exemple d’Abraham, afin d’attirer notre attention sur l’importance de l’hospitalité. Le Saint Prophète Muhammad (s.a.w.) nous a également expliqué son importance en différents endroits. Le Messie Promis (a.s.) en a fait de même, en déclarant que l’hospitalité à l’égard de ceux qui sont en quête de la connaissance religieuse et de la vérité fait partie de sa mission. Il a ajouté que cette branche est aussi en train de se développer et que des gens venaient le visiter par milliers.

Qadian était un petit village où aucune facilité n’était disponible. Pour le bien-être de ses invités, le Messie Promis (a.s.) commandait des produits de Batala ou d’Amritsar. En pareilles situations, l’on a tendance à s’inquiéter, car il n’y avait pas de moyen de transport : quelques fois l’on devait même y aller à pied ou à charrette. S’occuper de ses invités dans un lieu aussi reculé était très difficile. Afin de fortifier le cœur du Messie Promis (as), Dieu lui a révélé qu’il ne devait pas faire montre de mauvaise humeur à l’égard de ses nombreux visiteurs ou se détourner d’eux.

Aujourd’hui, beaucoup participent à ces Jalsa afin de profiter de la nourriture spirituelle et physique. En raison de la présence du Calife au Royaume-Uni, des ahmadis des quatre coins du monde se rendent ici avec le seul objectif d’accroître leur connaissance et de se recharger spirituellement. Aujourd’hui les serviteurs du Messie Promis (a.s.) se conforment au commandement divin en offrant leurs services avec un grand dévouement.

Des non-ahmadis et des non-musulmans participent également à ces Jalsas : ils sont toujours impressionnés par la passion des volontaires. Ils sont étonnés de voir le sens de responsabilité de petits enfants qui sont au service des invités.

L’année dernière, un ministre ougandais présent se disait étonner par le sens d’hospitalité, l’organisation et l’esprit de sacrifice de ces volontaires. C’était des anges et non des hommes qui étaient à pied d’œuvre disait-il. Même si on demandait à un bénévole une chose une vingtaine de fois, il l’amenait le sourire aux lèvres.

Les enfants qui servaient la nourriture ou l’eau étaient toujours souriants. Cet esprit de service à autrui se trouve uniquement chez les ahmadis. Chaque volontaire doit toujours être animé de cet esprit peu importe son département. Les invités sont en contact avec différents départements. Celui qui doit accueillir les invités fait en général un excellent travail. Lorsque l’invité arrive après un long voyage il est fatigué, même s’il a beaucoup de facilités à sa disposition. Le département de la réception doit donc toujours garder cela en tête : il travaille également à l’aéroport et en général il fait un bon travail. Cependant il y a aussi des invités qui viennent des pays avoisinants en voiture ou en bus : ils sont très fatigués quand ils arrivent. Si ces voyageurs séjournent dans des endroits réservés par la djama’at, les organisateurs ne doivent pas oublier les paroles du Saint Prophète (saw), à savoir que rencontrer son frère avec un sourire est un acte de charité. Honorer l’invité est un ordre divin. Sourire à l’invité fera mériter la même récompense quand on offre de l’aumône.

Voir & écouter

Télécharger audio
[/vc_column][/vc_row]
Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text.

Start typing and press Enter to search