Sermon du : 27.05.2016 prononcé par Sa Sainteté le Calife, Hadrat Mirza Masroor Ahmad

Le Califat : la clé du succès des musulmans

Le 27 mai, comme tout ahmadi le sait, marque le début de l’institution du Califat après le décès du Messie Promis (as). Nous célébrons, en ce jour du Califat, l’accomplissement de la prophétie du Saint Prophète Muhammad (s.a.w.) et nous remercions Dieu pour la bonne nouvelle annonçant la deuxième manifestation [de Sa puissance] qui nous préserva de la division. Nous faisons ainsi le serment d’entreprendre tous les efforts requis afin de protéger et de perpétuer l’institution du Califat.

Les 108 dernières années de l’histoire de l’Ahmadiyyah témoignent que des générations successives ont constamment consenti à des sacrifices afin de respecter ce serment. Qu’Allah permet aux Ahmadis d’aujourd’hui et de demain de pouvoir respecter cet engagement.

Le Messie Promis (as) affirme que sa mission était de rapprocher l’homme de Son Créateur et d’enjoindre à l’homme de respecter ses devoirs envers Dieu et l’humanité. Dans son ouvrage « Le Testament » il nous conseille de faire de l’institution du Califat une partie intégrante de notre vie. Il déclare à cet effet : « Si vous vous tournez entièrement vers Lui, vous serez un peuple élu de Dieu. Faites de votre cœur le siège de Sa Majesté, et exprimez Son unicité non seulement par la parole mais aussi par vos actes afin qu’Il fasse descendre sur vous Sa grâce et Ses faveurs. Ne soyez pas rancuniers, soyez sympathiques à l’égard de l’humanité toute entière. Prenez tous les chemins de la vertu car vous ne savez pas dans lequel vous trouverez l’approbation de Dieu. »

Si nous restons établis sur l’unicité de Dieu, si nous éprouvons de la sympathie à l’égard de l’humanité et que nous nous cramponnons au califat nous constaterons, de nos propres yeux, les progrès que Dieu a promis au Messie Promis (as). Le Messie Promis (as) nous offre la bonne nouvelle qu’il a reçue d’Allah : « Ne croyez pas que Dieu vous abandonnera ; vous êtes comme une graine qui a été semée par Sa main ; et Il a dit que cette graine deviendra un grand arbre qui répandra ses branches dans toutes les directions. »

Il n’y a pas de doute que la djama’at du Messie Promis (as) connaîtra du succès : c’est là la promesse divine. Que chacun d’entre nous fasse son introspection afin de savoir jusqu’à quel point il est en train de respecter ses devoirs envers Dieu et envers l’humanité. Le monde nous observe. Dieu nous a confié la mission d’établir Son unicité. Soyez vous-mêmes proches de Dieu et invitez le monde vers son Créateur et établissez le respect des valeurs humaines.

Lors de ma dernière tournée dans les pays scandinaves, nombre de journalistes et d’intellectuels m’ont interrogé sur nos objectifs. Je leur répondais que la mission du Califat de l’Ahmadiyya et de sa Communauté est la même que celle confiée par Allah au Messie Promis (as) : s’évertuer à rapprocher l’homme de Dieu et respecter nos devoirs envers l’humanité. Nous n’avons pas d’autres objectifs hormis ceux-là. Nous constatons en effet que l’humanité oublie Dieu et que d’aucuns accomplissent des œuvres charitables pour leurs propres intérêts. Ceci cause davantage d’anxiété et les relations entre pays et peuples se dégradent.

À notre époque, les gens de ce monde ne comprennent pas comment il est possible d’atteindre nos objectifs sans aucun intérêt personnel et ce uniquement pour obtenir la satisfaction de Dieu l’Exalté. Ils croient que les Ahmadis se rapprochent des gens ou tentent de les attirer au nom de l’amour pour ensuite s’emparer du pouvoir. Un professeur d’islamologie de l’université de Stockholm a formulé une question similaire. Je lui ai répondu en lui citant des vers d’un poème du Messie Promis (as) :

Je ne convoite point des empires [terrestres], le mien est différent

Je ne convoite point des couronnes, la mienne est le plaisir de mon Bien-Aimé

Voilà en somme les objectifs du Califat de l’Ahmadiyya et de sa Communauté.

Par la grâce d’Allah, j’ai accordé de nombreuses interviews lors de cette tournée. Grâce aux réceptions organisées au Danemark, à Stockholm et celle dans le cadre de l’inauguration de la mosquée de Malmö, [j’ai pu] présenté les véritables enseignements du Saint Coran, ainsi que les exemples laissés par le Saint Prophète Muhammad (s.a.w.) et ses Califes véridiques.

Plusieurs invités ont affirmé de vives voix qu’ils avaient découvert, ce jour-là, les véritables enseignements de l’Islam. C’est ce que nous constatons partout où la Communauté Ahmadiyya organise des conférences et des symposiums. Ces efforts sont entrepris autour d’une même thématique en Orient comme en Occident, au nord comme au sud en raison du lien étroit entre la Communauté Ahmadiyya et l’institution du Califat. Les invités commentent souvent qu’ils ont découvert les véritables enseignements de l’Islam par l’entremise du Calife. Le Califat qui a succédé au Messie Promis (as) a non seulement guidé, et guide toujours, ceux qui croient, mais il présente aussi les véritables enseignements de l’Islam aux détracteurs de cette religion et à ceux qui la craignent.

Je présente, ici-bas, les impressions des invités qui ont participé aux évènements que nous avions organisés. Au Danemark des membres du parlement, le ministre de la culture et des cultes religieux, des maires, des membres de la classe politique ainsi que des intellectuels et des ambassadeurs étaient présents pour une réception organisée à l’hôtel. Les invités ont tout écouté, observé et déclaré unanimement qu’ils ont connu, en ce jour, les véritables préceptes de l’Islam.

M. Stenhalfmen, un invité danois, a déclaré : « J’étais très rassuré après avoir écouté le discours du Calife. J’étais très heureux, car il y a grand besoin de pareil message à notre époque. Que Dieu fasse que les paroles du Calife soient comprises au mieux en Scandinavie. »

Une grande délégation était présente de la ville de Nakskov, comprenant le maire de la ville, des représentants de la classe politique et des intellectuels. Un membre du conseil de la ville a dit : « Le discours du Calife a eu un profond effet. Je suis heureux de constater que des milliers de musulmans, [c’est-à-dire des ahmadis] se dressent tel un phare lumineux, sans aucune peur, et ce pour établir la paix dans le monde. »

Un invité a raconté : « Après le discours, à ma table tout le monde parlait à propos de la bonne compréhension l’Islam. On était ravi du fait que [le Calife] avait merveilleusement présenté l’Islam, d’autant plus que les Danois ne connaissent qu’une seule facette de cette religion. Ils ignorent qu’il y a plusieurs groupes au sein de l’Islam qui aspirent à la paix. Il est très important pour moi de souligner cela. Tous les invités vont repartir chez eux avec une nouvelle détermination. »

Au Danemark, la polémique sur caricatures du Saint Prophète Muhammad (s.a.w.) faisait rage [à une époque]. Je leur avais dit que cela n’engendrera que de la haine, compromettra la paix, causera le chaos et qu’ils n’y gagneront rien. Ils disaient que c’était pour eux une question très sensible mais qu’ils avaient apprécié mes explications à ce sujet.

Un autre invité a déclaré : « Après le discours d’aujourd’hui les gens changeront définitivement leur opinion sur l’Islam. Afin de mieux comprendre l’Islam, j’ai commandé une copie du Saint Coran accompagné de commentaires. Après cette réception, j’ai compris mon ignorance. »

Un des invités de Nakskov a écrit après son retour : « Nous vous remercions des milliers de fois. Je me souviendrais de cette conférence comme une expérience inoubliable. Lors du voyage de Copenhague à Nakskov, il régnait une ambiance très spéciale dans l’autocar. Nous avons discuté au sujet de la conférence pendant tout le trajet et nous avons reconnu avoir passé une excellente journée qui nous a beaucoup appris. »

Un journaliste a fait part de son impression en ces termes : « J’ai beaucoup appris. Le discours du Calife m’a poussé à réfléchir sur l’image de l’Islam que véhiculent les médias, image qui est aux antipodes de la réalité. Je ne peux critiquer aucun propos du Calife, car tout son discours portait sur l’amour, le respect d’autrui autant d’éléments les clés pour favoriser la paix. Le Calife nous a aussi avertis des dangers d’une autre guerre mondiale. Cela m’inquiète, car deux autres personnes disaient que nous y courons à grands pas. Je n’y croyais pas : or, aujourd’hui j’ai changé d’avis. Je dois considérer cela de manière très sérieuse. Les propos du Calife m’ont poussé à la réflexion. »

Une femme a relaté : « Les paroles du Calife nous poussent certes à réfléchir mais elles sont aussi très inquiétantes, car il a brossé une image terrifiante de l’avenir. Il nous a avertis des dégâts que causerait la guerre : si nous ne nous efforçons pas à maintenir la paix, il sera trop tard. »

Une invitée danoise a déclaré : « Avant ce jour, je ne voyais rien de bon en Islam. Aujourd’hui j’ai écouté un message de paix et d’amour. J’ai appris que l’Etat islamique ne fait pas parti l’Islam et qu’il faut protéger tous les lieux de cultes. »

Une autre invitée danoise a déclaré : « Aujourd’hui j’ai rencontré quelqu’un qui m’a prouvé que l’image de l’Islam véhiculée par les médias est entièrement fausse. Je suis très émue. J’ai rencontré un homme qui m’a présenté la signification du Jihad. J’ai fort apprécié son point de vue sur la norme à respecter eu égard la liberté d’expression et la paix mondiale. »

Un invité a relaté : « Le Calife a cité des références du Saint Coran, ce qui prouve que ses propos n’étaient pas inventés, mais basés sur la réalité. Il a démontré qu’un musulman peut s’intégrer en Occident, prouvant ainsi que les préceptes de l’Islam ne sont pas contraires aux valeurs occidentales, car la paix, la tolérance et le respect de l’autre sont autant de valeurs communes. Certes le peuple danois craint les musulmans et les guerres du Moyen-Orient, cependant nous savons à présent qu’on ne peut blâmer ni Saint Prophète Muhammad (s.a.w.) ni sa religion pour tous ces conflits qui secouent cette région. Leurs préceptes ont tout simplement été ternis. »

Un étudiant d’université a déclaré : « Les points traités par le Calife étaient très clairs. Il nous a présenté les valeurs de l’Islam en détail, autant de valeurs que nous devons tous adopter. Il a démontré à tous ceux présent ici, en citant le Coran, l’exemple du Saint Prophète et la pratique des Califes que l’Islam est une religion de paix. J’ai fort apprécié cela. Les objectifs de la Communauté Ahmadiyya sont clairs et nous ont permis de comprendre l’Islam. »

Un invité a relaté : « Le Calife a présenté, de manière très éloquente, les solutions aux problèmes d’aujourd’hui et de ceux qui guettent nos générations futures en se basant sur le Coran. J’ignorais, jusqu’à présent, que le Saint Coran a mis tant d’emphase sur la justice. Mon point de vue à propos de l’Islam a complètement changé. Je ne connaissais l’Islam qu’à travers les médias. À présent j’ai découvert la réalité. »

À la fin de son sermon Sa Sainteté le Calife a évoqué le décès de Mokarram Dawood Ahmad Saheb, qui est tombé en martyr le 24 mai 2016 à l’âge de soixante ans à Karachi au Pakistan. Des assaillants à moto lui ont tiré dessus vers 21.00 ce jour-là alors qu’il attendait un ami devant sa maison. Ce dernier, qui a voulu le secourir, a été blessé par balles au pied. Le martyr, quant à lui, a reçu trois balles le touchant à la poitrine et à l’abdomen. Il a rendu l’âme dans la salle d’opération. Tous ceux de son quartier ont témoigné que loin de se disputer avec autrui, le martyr était toujours prêt à venir en aide aux autres. Il laisse derrière lui un fils, qui étudie à la Jamia, et deux autres qui sont à l’extérieur. Qu’Allah fasse que ses enfants puissent perpétuer ses œuvres.

Après la prière de Jummah Sa Sainteté le Calife a aussi dirigé les prières funéraires de Mohammad Azam Aksir Saheb et de Chaudhry Fazl Ahmad Saheb.

Voir & écouter

Télécharger audio
[/vc_column][/vc_row]
Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text.

Start typing and press Enter to search