Les merveilles que j’ai découvertes en jeûnant

Le Messie Promis avait décidé d’entreprendre un jeûne drastique en secret à la suite d’un rêve et cela avait duré huit ou neuf mois. Il raconte son expérience comme suit :

P

Parmi les merveilles dont j’ai pu profité en jeûnant de la sorte sont les belles visions qui m’ont été octroyées. J’ai rencontré des anciens prophètes et certains Auliya musulmans haut placés. Une fois, dans un état d’éveil complet, j’ai rencontré le Saint Prophète Muhammad (saw) avec Hadhrat Hassan (ra), Hadhrat Hussain (ra), Hadhrat Ali (ra) et Hadhrat Fatima (ra). Ce n’était pas un rêve mais une expérience que j’ai vécue dans un état d’éveil. J’ai rencontré beaucoup de Saints de cette manière, mais décrire toutes ces rencontres prendrait énormément de temps.

De plus, j’ai vu des lumières spirituelles, représentées en colonnes de couleur rouges et vertes, qui ne peuvent être décrites avec des mots. Ces colonnes de lumière, certaines d’un blanc éclatant et d’autres vertes et rouges, s’élevaient tout droit vers le ciel et leur vision remplit mon cœur de joie. Rien ne peut être comparé à la joie que mon cœur et mon âme ont ressentie en voyant ces colonnes. Je crois que ces colonnes étaient une représentation de l’amour entre Dieu et l’homme. Une lumière montait du cœur vers le haut et une autre lumière descendait d’en haut et les deux ensemble prirent la forme d’une colonne. Ce sont des questions spirituelles qui sont hors de la portée de ce monde. Le monde ne peut pas les reconnaître comme elles sont loin de ses yeux, mais il y a certains dans le monde qui sont mis au courant de ces questions spirituelles. En bref, grâce à ce jeûne prolongé, des merveilles m’ont été révélées sous forme de visions de divers types et formes.

Discipline physique et difficultés

De plus, un avantage que j’ai tiré de cette pratique prolongée du jeûne était qu’après m’être soumis à cette discipline, je me suis retrouvé capable de résister à la faim et la soif sur de longues périodes, si le besoin s’en faisait jamais sentir. J’ai souvent pensé que si une personne corpulente, qui est aussi un lutteur devait s’affamer avec moi, il mourrait avant même que je puisse sentir tout besoin aigu de nourriture. Cette expérience m’a appris que l’on peut progresser petit à petit en se privant soi-même et que jusqu’à ce que le corps s’habitue à ces privations une personne qui aime le confort n’est pas apte à gravir les étapes de progrès spirituel. Cependant, je ne conseillerais pas à tout le monde de se lancer dans une telle entreprise car moi-même je ne l’ai pas fait de mon plein gré. J’ai connu beaucoup de derviches ignorants qui ont adopté un régime de discipline physique dure et ont à la fin perdu leur santé mentale et ont passé le reste de leur vie dans la folie ou sont devenus affligés avec des maladies diverses comme la tuberculose, etc.

Tous les humains ne possèdent pas des facultés mentales semblables. Ceux dont les facultés sont naturellement faibles ne peuvent pas supporter de discipline physique. Très vite, ils sont affligés par une certaine maladie dangereuse. Il est meilleur qu’ils ne se soumettent pas à une discipline physique rigoureuse mais qu’ils adoptent plutôt la foi des gens simples. Bien sûr, si l’on reçoit une révélation de Dieu et qu’elle ne s’oppose pas à la sharia magnifique de l’Islam, cette discipline doit être effectuée. Cependant, les sots fakirs d’aujourd’hui enseignent des disciplines qui n’aboutissent en rien de bon. Il faut se tenir éloignés d’eux.

Gardez à l’esprit que c’était sur la base d’une vision claire de Dieu Le Tout-Puissant que j’ai entrepris une discipline physique rigoureuse pendant huit ou neuf mois et que j’ai mis à l’épreuve ma faim et ma soif. Après cette période déterminée, j’ai arrêté cette pratique continuelle mais j’y revenais de temps en temps.

Le Messie Promis à propos du mois du Ramadan

Dans le verset 186 de la sourate Al-Baqarah, Dieu dit:

Le mois de Ramadan est celui pendant lequel le Coran a été révélé.

Ce verset nous indique la grandeur du mois de Ramadan. Les soufis ont noté qu’il s’agissait d’un bon mois pour l’illumination du cœur. Celui qui observe le jeûne a souvent l’expérience des visions dans ce mois. En effet, la prière purifie l’esprit et le jeûne illumine le cœur.

La purification de l’esprit signifie que nous pouvons être délivré des passions du moi qui incite au mal, et l’illumination du cœur signifie que les portes de la vision peuvent s’ouvrir à nous afin que l’on puisse être en mesure de voir Dieu.

(Malfoozat, Vol. IV, p. 256-257)

« Le jeûne et la prière sont deux formes d’adoration. Le jeûne affecte fortement le corps et la prière affecte fortement l’âme. La prière génère un état ​​d’attendrissement et d’attendrissement du cœur, et est, par conséquent, une forme d’adoration supérieure au jeûne. Ce dernier nourrit la capacité d’avoir des visions. »

(Malfoozat, Vol. VII, p. 379)

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text.

Start typing and press Enter to search